En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Le collège

Chaque semaine, un poème

Par admin fezensaguet, publié le lundi 7 mai 2018 16:39 - Mis à jour le vendredi 22 juin 2018 16:59
téléchargement (7).jpg
Lettre à Roxane, texte rédigé par Lise

Roxane,

Un jour, vous lirez ces mots. Je serai parti,

Comme l’astre du Jour quand arrive la Nuit.

Avant que ne se consume ma chandelle,

Et que je ne m’envole telle une hirondelle,

Je dois vous raconter, immédiatement. 

 Pour mes aveux, il faudra remonter le temps,

Au moment où Christian  nous fut enlevé,

 Par des Espagnols solidement harnachés.

Ce fut la fin d’un amour, et aussi d’un pacte,

A  jamais scellé. Il vous est conté, intact :

Moi, affublé d’une pareille énormité,

Christian, doté d’une telle beauté.

Ce jour-là, chez les Cadets il était entré.

Seul à seul je lui appris que je connaissais

L’identité de celle qui était dans son cœur.

Il m’expliqua que parler était un labeur,

Et une alliance se dessina : lui et moi.

Il sera l’esthétique, je serai la voix.

Lui mort, le doute était une cage infinie

Et durant quinze longues années de ma vie

J'étais son prisonnier, son jouet, son habitué.

Votre regard, je ne pouvais plus affronter.

Oh Roxane ! Pardonnez-moi de tout cela !

Car depuis l’enfance, je vous aimais déjà !

Si mon amour pour vous devait être un roman,

Vous seriez l'héroïne, sans aucun amant.

Vous êtes ma Juliette, ma dulcinée

Comme Pygmalion qui aimait Galatée !

Hélas la Mort s’approche, je dois vous quitter.

Ma Roxane, je ne vous oublierai jamais !

 

Cyrano de Bergerac, à vous pour toujours.